Archives

Archive pour avril 2009

dipanda à coeur ouvert face à la presse

c’est au centre culturel blaise cendrars que s’est déroulée ce 07avril la conférence de presse de la chanteuse Charlotte Dipanda.Celle ci en profité pour détaillé son parcours musical.

l’histoire de cette jeune bantou aux yeux noisettes s’apparente à un conte de fée.elle voit le jour à Yaoundé(1985). nostalgique elle se rappelle combien l’ambiance était gaie à la maison. »ma grand-mère était une chanteuse de bal.avec mes oncles,on répétait souvent les repertoires d’artistes connus »explique t-elle.Tout le monde chantait à la maison.

elle grandit avec sa grand-mère(sa mère étant partie aux usa pour subvenir aux bésoins de la famille).elle passe la moitié de son enfance à Mbouda.Adolescente,elle viens à douala pour continuer la classe de 2nde.c’est alors qu’elle se met à fréquenter cabarets sur cabarets mème si,avoue t-elle,c’était intensif.Des jours passent et elle se rend compte que sa finalité ne se trouve plus à l’école mais plutot dans le monde musicale.du coups,elle lacha les cours la mème année et se concentre dans ce monde qui lui permet d’exprimer  ce qu’elle ressent en toute liberté.Mise au courant,sa mère devient furieuse et lui coupe les vivres.

En 2000,elle est présentée au guitariste Jeannot Hen’s avec lequel elle travail pour l’enregistrement de « ndando »(album de jeannot),qui l’a révélé au grand public.Deux après les cabarets,elle rencontre le togolais lokua kanza qu’elle accompagne lors de sa tournée au cameroun.Un an plus tard,elle s’envole pour paris grace aux conseils du chanteur.un fois sur place ce dernier la recomande auprès de plusieurs grosses pointures telles papa Wemba, Rokia Traoré,Axelle red…

En decembre dernier elle convole en justenoces avec un certain « toro » qui n’est autre que le père de son fils de 3ans.au mème moment ,MISPA voit le jour.c’est album qu’elle dédicace à sa grand-mère et à Jeannot(tous décédé)qui ont beaucoup oeuvré pour sa reussite.cette galette d’après ce dit la chanteuse réflète son univers afro-pop acoustique et compte douze mélodies aussi ensorcellantes les unes que les autres

fidèle NtoogueRire



magic system déjà au cameroun

ce n’est pas un canular!ASSALFO et ses compères de la musique ivoirienne sont depuis mercredi 01 Avril sur le territoire camerounais.

lors de la conférence de presse organisée à  l’hotel  Séréna de douala pour cet évènement, Chinois yangeu  le promoteur du CY entertainment Avait rassuré nle fans du zouglou dance que magic tour aura bel et bien lieu à travers  les capitales camerounaises(yaoundé douala).aujourd’hui déjà les « magiciens « ont visité la prison de new-bell et specialement la cellule numéro 18 ou ils ont fait la connaissance de LAMBO sandjo roger,plus connu sur la scène musicale camerounaise,avec le pseudonyme lapiro de mbanga.Ce dernier qui décidement ne quitte pas son tee shirt sur lequel est écrit 2011 c’est demain.Une facon à lui de rappeler au président paul barthelemi Biya du cameroun ,qu’il est temps pour lui de quitter au pouvoir.Après cela les magic system ont assisté à l’émission disons tout ou ils faitigué l’annimateur jean 2 grace.le programme continu demain avec un spectacle baptisé « vip » au Castel hall,et de nombreux talks show pour des émissions télé et radio.

fidèle Ntoogue

 



un apéro-concert ce samedi

« bolo bwa bossa »c’est ainsi qu’on a baptisé ce groupe de jeune musicien du cameroun.entre mélancolie langoureuse et rythme endiablé de samba,c’est un doux mélange de saveurs latino-américaines que propose le groupe.

il revisitera la bossa-nova,le jazz-samba,la salsa au travers de stan getz,pink martini,jorge ben,company segundo.ce sera samedi 4 avril prochain au centr culturel blaise cendrars (de douala).une soirée qui promet d’etre très riches ennotes musicale.

fidèle Ntoogue



charlotte dipanda au ccf

Coolon croyait cette jeune doualà partie de son pays(cameroun)pour ne plus jamais y revenir;mais voilàque cette queen a tenu à revenir au bercail pour surtoutse reconcilier avec son public qui l’a connu aux coté du guitariste jeannot hen’s(de regretté mémoire);on n’était alors qu’au temps de »ndando » « nje mo é linguissé wa » « cathy » ou  la belle frédonnaitdes hymnes d’espoir pour l’Afrique.mais Qu’est ce qu’elle agrandi CHARLOTTE!la preuve cette année elle a dit oui devant monsieur le maire(il se raconte que l’élu se dénommerait toro).en dehors de ca,elle a pondu cette mème année « mispa »un album bien épicé à l’afro-pop accoustique.jeudi 09avril prochain,elle le presentera sur les planches du centre culturel blaise cendrars(douala).mais avant cet « alto » donne une conférence le vendredi 03 avrilprochain toujours au ccf.charlotte dipada repondra à toute nos préocupations.mais encore…Scelle